Femmes du village de Bilinga

Agir pour les enfants et son partenaire AZPF créent un atelier de tissage dans un village du nord du Burkina. Cette initiative comprend la construction de l’atelier, l’achat des équipements, la formation de 30 femmes et l’accompagnement pendant 3 ans. La commercialisation du tissage génère un revenu pour les femmes du village.

Création d’une activité de tissage et couture génératrice de revenus pour les femmes 

Contexte

Au Burkina, les femmes constituent plus de 52% de la population mais vivent dans des conditions difficiles compte tenu de différents facteurs socio-culturels.

Bilinga, village du nord du Burkina Faso où la Fondation réalise déjà un projet de soutien scolaire, compte près de 800 femmes dont le niveau de vie est très modeste. En dehors de la saison des pluies où les femmes sont aux champs (2 à 3 mois par an), celles-ci n’ont quasiment pas d’activité, donc aucun revenu.

Dans ce contexte, la Fondation et son partenaire AZPF ont décidé de développer une activité économique de tissage.

Objectif du projet

La mise en place d’une activité économique basée sur le tissage doit contribuer à améliorer les conditions des femmes et des enfants de Bilinga. Ce projet, réalisé sur 3 ans, se traduit par :

La mise en place d’un atelier de tissage

  • Construction de l’infrastructure (Hangar, magasin) et achat du matériel (métiers à tisser, coton, teintures…)
  • Formation de 30 femmes (tissage, teinture, couture)
  • Mise en place de l’activité et de la gestion
  • Suivi sur 3 ans jusqu’à l’équilibre économique

L’organisation de la commercialisation des produits

AZPF est membre d’un GIE de tissage burkinabé partenaire d’ITC (International Trading Center). Sur la base d’échantillons produits par l’atelier, ITC sélectionne et commande les modèles, distribue la production et en assure la promotion.

Une double vocation sociale

D’une part, le tissage génère des revenus pour les femmes. D’autre part, cette activité est liée à un autre projet réalisé par la Fondation : le soutien scolaire des enfants en difficulté du village de Bilinga. Dans ce cadre, une partie des bénéfices de l’activité de tissage financera le soutien scolaire à partir de 2017.

Bénéficiaires

30 femmes pour le tissage et 30 enfants du soutien scolaire. La taille moyenne d’une famille étant de 7 personnes, c’est indirectement plus de 200 personnes qui bénéficient des retombées du projet, ainsi que les petits commerçants du village.

Durée

Le projet se déroule de 2015 à 2017.