Construction d’une maternelle

Agir pour les Enfants a réalisé avec ses partenaires, de 2014 à 2015 un centre d’éveil et d’éducation préscolaire (CEEP) dans la périphérie de Ouagadougou. Depuis cette date, de nouveaux équipements sont installés et différents actions sont mises en place chaque année pour renforcer la bon fonctionnement de l’école.

Un nouveau centre préscolaire pour 110 enfants de 3 à 6 ans en périphérie de Ouagadougou

Contexte

Le Burkina Faso fait face à une croissance importante des zones périurbaines, en particulier à Ouagadougou où un tiers de la population vit dans ces zones dites «non loties», peu équipées en infrastructures scolaires. La carence est encore plus criante pour le préscolaire. Le Ministère de l’Education Nationale (MENA) du Burkina Faso a pour objectif de développer l’éducation préscolaire des enfants de 3 à 6 ans mais, faute de moyens, le taux de préscolarisation est encore très faible.

Par ailleurs, les maternelles publiques existantes ont du mal à survivre compte tenu de la pauvreté des familles et de la faible sensibilisation à l’intérêt du préscolaire dans l’éducation des enfants.

Pour favoriser l’accès à l’éducation préscolaire, la Fondation, avec son partenaire Planète Enfants et Développement, a donc décidé de réaliser une maternelle dans la zone non lotie de Zagtouly. Le projet a été réalisé en concertation avec la Ministère de l’Education, les autorités locales et la communauté de Zagtouly.

Objectif du projet

L’objectif initial du projet a porté sur la construction d’une maternelle publique permettant d’accueillir 90 enfants par an. Puis, plusieurs actions se sont succédées – et sont toujours en cours – pour accompagner durablement le fonctionnement de la maternelle afin de garantir sa pérennité.

Principales étapes du projet

  • 2014 : Construction de l’école

Il a été réalisé la construction et l’équipement d’un bâtiment de trois classes, de sanitaires et d’une cantine, ainsi que le forage d’un puits pour la fourniture d’eau aux enfants. Les infrastructures ont été réalisées selon les normes du Ministère de l’Education, en vue de leur transfert au sein du parc scolaire public du pays.

  • 2015 : Installation d’un château d’eau

A la demande de la communauté de Zagtouly, les infrastructures scolaires ont été complétées par l’installation d’un château d’eau solaire afin d’une part, de fournir une eau de qualité et en quantité suffisante aux enfants et à la communauté et d’autre part, de générer des revenus pour l’école grâce à la vente de l’eau.

Ces revenus financent les frais de fonctionnement du Centre et permettent de maintenir des frais d’inscription bas et accessibles aux familles modestes. Ils contribuent à pérenniser la vie du centre préscolaire.

  • 2016 : Transfert du centre préscolaire à l’Etat

Transféré à l’Etat, le centre vient augmenter le nombre d’écoles publiques préscolaires accessibles au plus grand nombre. La Ministère de l’Education nomme et prend en charge les enseignants et le Directeur de l’Etablissement.

  • 2018 : Électrification solaire

A la demande de la communauté, l’école a été électrifiée, grâce à des panneaux solaires, pour permettre aux enfants et aux enseignants de mener leurs activités dans de meilleures conditions, en particulier lors des fortes chaleurs. Toutes les salles de classes sont équipées de ventilateurs.

  • 2019 – 2021 : Création d’un jardin potager

Pour améliorer la qualité nutritionnelle des repas de la cantine et réaliser des activités pédagogiques avec les enfants, un jardin potager est en cours d’implantation au sein de l’école.

Bénéficiaires

De 100 à 120 enfants par an.

Durée

Le projet a démarré en 2014 et les activités se poursuivent jusqu’en 2021.