Une activité de tissage pour fournir un travail rémunérateur à 30 femmes en milieu rural 

Contexte

Au Burkina, les femmes constituent plus de 52% de la population mais vivent dans des conditions difficiles compte tenu de différents facteurs socio-culturels, en particulier en milieu rural.

Bilinga, village du nord du Burkina Faso, compte près de 800 femmes dont le niveau de vie est très modeste. En dehors de la saison des pluies où les femmes sont aux champs, celles-ci n’ont quasiment pas d’activité, donc aucun revenu.

Dans ce contexte, la Fondation et son partenaire AZPF ont décidé de développer une activité économique de tissage.

Objectif du projet

La mise en place d’une activité économique, basée sur le tissage, doit contribuer à améliorer les conditions de vie des femmes et des enfants de Bilinga.

Principales étapes du projet

  • 2015-2016 : construction de l’atelier et formation des femmes

Cette phase initiale a couvert la construction de l’infrastructure (hangar, magasin, clôtures de l’atelier…) et l’achat du matériel (métiers à tisser, outils complémentaires, coton, teintures, etc ). En parallèle, 30 femmes ont été recrutées et formées (tissage, teinture, couture).

Pendant cette phase, la Fondation a aussi fourni une aide au démarrage des femmes avec l’achat des 1ers stocks difficilement vendables (défauts).

  • 2017 : Démarrage des ventes et renforcement de l’atelier

Pendant cette phase, les femmes ont amélioré la qualité de leur tissage, ce qui a permis de démarrer la commercialisation. Le produit des ventes a permis de verser les  premiers revenus aux femmes.

D’autres équipements sont venus compléter l’atelier, notamment de nouveaux métiers à tisser, et des travaux pour le traitement des eaux de teintures ont été réalisés. Toutefois, l’atelier ne produit aucune teinture chimique sur son site.

  • 2018-2020 : Développement de la commercialisation

Depuis 2018, les ventes sont en progrès constants. Le tissage de Bilinga est réputé pour sa qualité et adresse plusieurs marchés.

En particulier, AZPF est membre d’un groupement d’ateliers de tissage burkinabés sélectionnés par ITC (International Trading Center), acteur international du commerce des produits artisanaux. Sur la base d’échantillons produits par l’atelier, ITC commande les modèles, distribue la production et en assure la promotion.

Chaque année, les revenus des femmes progressent conformément aux objectifs du projet.

Bénéficiaires

30 femmes du village de Bilinga. La taille moyenne d’une famille étant de 7 personnes, c’est indirectement plus de 200 personnes qui bénéficient des retombées du projet, ainsi que les petits commerçants du village.

Durée

Le projet se déroule de 2015 à 2020.