Appui Scolaire

Pour favoriser la scolarisation des plus démunis, la Fondation et son partenaire Burkinabé Agir mettent en place un projet d’appui scolaire pour 150 enfants de 3 à 16 ans.

Appui à la scolarisation des enfants démunis vivant dans les zones non loties de Ouagadougou

Contexte

Les quartiers non lotis de Ouagadougou se sont développés sous le coup de la forte croissance de la population et de l’exode rural. Ils sont, pour la  plupart, dépourvus des services sociaux de base : centres de santé, administrations, écoles, infrastructures et routes praticables, points d’eau potable, électricité…

Dans ces zones où se concentre la pauvreté urbaine (66% contre 27% en zone lotie), les écoles publiques sont rares et parfois très éloignées. Même si elles sont gratuites, le moindre frais (uniforme, fournitures…) rend l’accès impossible aux familles pauvres, majoritaires dans ces quartiers. Face aux enjeux quotidiens de survie, la scolarisation n’est pas une priorité pour ces familles.

Dans ce contexte, favoriser l’accès des enfants à l’école constitue une possibilité pour ces derniers d’accéder à l’enseignement et leur donner une chance potentielle de sortir de la misère. Le projet est mis en œuvre avec l’association Burkinabé AGIR qui dispose d’une forte présence sur le terrain et d’une excellente connaissance des situations familiales. En effet, au travers de ses activités d’accompagnement familial, Agir mène sur place plusieurs activités qui permettent d’approcher et d’accompagner ces familles : 3 permanences sociales dans les zones du projet,  visites à domicile, réunions thématiques et animations  de masse, groupes de parole…

Objectif du projet

L’objectif du projet est de contribuer à la promotion de la scolarisation des enfants démunis vivant dans les zones non loties de Bissighin, Djicoffè et Polesgo, en périphérie de Ouagadougou. Il comprend 3 volets d’action :

  • Renforcer la sensibilisation des familles démunies sur l’importance de la scolarisation et le suivi scolaire des enfants

Dans le cadre de l’Accompagnement Familial, les animateurs d’AGIR travaillent à mobiliser les familles démunies sur des objectifs simples et précis tels que les questions de santé (importance de l’hygiène, consultations pré et post-natales, prévention des maladies courantes), d’harmonie familiale (relation dans le couple, relations parents et enfants)… Cet accompagnement est mis à profit pour sensibiliser les familles sur l’éducation et mener une enquête familiale permettant d’identifier les enfants déscolarisés et les problèmes rencontrés.  Il est alors proposé de scolariser les enfants concernés de 3 à 16 ans.

  • Faciliter l’accès à la scolarisation de 150 enfants

Les animateurs recensent ensuite les établissements scolaires dans les zones concernées et prennent contact avec les chefs d’établissement ; ils inscrivent les enfants et paient les frais scolaires. Ils fournissent aux enfants les uniformes et les fournitures scolaires nécessaires. Le programme couvre l’inscription au préscolaire et au primaire et la continuité des études au post primaire pour les enfants ayant obtenu de bonnes notes à la fin du primaire mais n’ayant pas les moyens économiques de poursuivre leurs études.

  • Suivre la scolarisation des 150 enfants inscrits dans les établissements scolaires.

Les animateurs suivent la scolarisation des enfants tout au long de l’année scolaire. Ils sont en contact aussi bien avec les enseignants (visites régulières pour s’enquérir de l’apprentissage des enfants, participation aux réunions des parents d’élèves), qu’avec les familles (visites à domicile pour responsabiliser les parents, encourager les enfants à étudier, identifier les difficultés éventuelles, etc). En effet,  le manque de suivi des enfants dans les zones non loties a comme conséquence de nombreux échecs d’enfants scolarisés.

Ce suivi permet également d’évaluer la fréquentation scolaire et les résultats scolaires des enfants. Une attention particulière est portée sur les familles dont les enfants n’obtiennent pas de bons résultats ou sont trop absents à l’école pour en comprendre les raisons et y apporter des solutions.

Bénéficiaires

150 Enfants et leurs familles

Durée

Le projet se déroule sur 2016-2017